Le nouveau Mazda CX-5 2017, encore meilleur qu’avant!

Le nouveau Mazda CX-5 2017, encore meilleur qu’avant!

{u'fr': u'Mazda CX-5 2017'}

San Diego, Californie. Dès son entrée en scène en 2012, le Mazda CX-5 a connu un succès instantané. En effet, la demande initiale a été tellement forte qu’elle a obligé Mazda à réviser les chiffres de production de ce modèle qui, en plus, n’a cessé de cumuler les honneurs. D’ailleurs, il a été plébiscité à plusieurs reprises par Auto123.com. 

Malgré un certain nombre de révisions au fil des années, le temps était venu de transformer davantage le CX-5 de sorte qu’il soit considéré comme un tout nouveau modèle. La tâche n’était pas tellement facile compte tenu de l’excellence de la première mouture. Il est toujours difficile d’améliorer et de faire progresser un produit qui est considéré comme la référence dans sa catégorie. Il faut non seulement garder les éléments les plus probants, mais en plus tenter d’améliorer ceux qui nécessitent une attention particulière.

D’abord, soulignons que la plateforme du Mazda CX-5 2017 a été révisée et non remplacée, un témoignage de son efficacité. C’est grâce à l’utilisation d’acier de meilleure qualité qu’on a réussi à augmenter sa rigidité de 15 %. Il en va de même pour la mécanique en général alors que les moteurs de 2,5 litres et de 2,0 litres ont été reconduits. Toutefois, le premier a connu une augmentation de 3 chevaux pour un total de 187, tandis que le second génère la même puissance qu’auparavant, soit 155 chevaux. Par contre, les ingénieurs ont révisé la gestion de la puissance afin d’obtenir des départs plus en douceur lorsqu’on le désire et une réaction plus nerveuse lorsqu’on appuie davantage sur l’accélérateur. La boîte automatique à 6 rapports est également de retour en option; la manuelle à 6 rapports est offerte de série avec le moteur 2,0 litres d’entrée de gamme. 

Le rouage intégral i-ACTIV a été conservé, bien sûr, mais on a révisé le train arrière et fait appel à des roulements à billes modifiés afin d’optimiser le rendement du système, qui figure parmi les meilleurs de sa catégorie. En outre, la plateforme plus rigide a permis aux ingénieurs de modifier la suspension en vue d’améliorer le confort et la tenue de route, une caractéristique vraiment appréciée au fil des kilomètres. 

Raffinement et élégance
À première vue, lorsqu’on examine la silhouette du Mazda CX-5 2017, on pourrait croire que les changements sont relativement mineurs. Pourtant, une fois l’ancien et le nouveau modèle stationnés côte à côte, on constate facilement que les lignes du nouveau venu ont été révisées. Les surfaces sont sculptées afin de donner une impression de mobilité et d’élégance. Et il faut ajouter en passant qu’on a développé de nouvelles couleurs spéciales, notamment un rouge liquide qui est la signature visuelle de ce modèle, sans oublier un gris métallisé qui est entièrement nouveau. Les changements apportés aux formes respectent la philosophie de design KODO de Mazda, qui permet d’interpréter le mouvement dans les formes du véhicule. Les feux avant et arrière ont été redessinés afin de mieux s’intégrer à la nouvelle silhouette.

L’habitacle est complètement nouveau avec une planche de bord dotée de buses de ventilation horizontales qui accentuent l’impression de largeur. La position de conduite et la configuration du pédalier aident le pilote à mieux gérer sa conduite. Le reste du décor se veut pratique tout en possédant un cachet de grand luxe. D’ailleurs, tout dans ce modèle évoque le haut de gamme. Une grande attention a été portée aux détails de finition, comme les surpiqûres sur les sièges des modèles plus luxueux qui augmentent la sensation de luxe et de confort. Soulignons également la présence d’un affichage tête haute sur le parebrise, tandis que l’écran d’affichage central voit sa définition améliorée. Certains jugent que les dimensions de ce dernier (7 pouces) sont relativement petites, mais j’ai essayé plusieurs concurrents et ils avaient en majorité un écran similaire. Petit bémol : les applications Apple CarPlay et Android Auto ne sont pas disponibles pour l’instant.

La grande amélioration à bord du Mazda CX-5 2017 est l’insonorisation. Auparavant, les critiques qui portaient sur le niveau sonore de l’habitacle étaient récurrentes; les passagers avant et arrière avaient de la difficulté à communiquer entre eux. Cette fois, on a réussi de façon spectaculaire à rendre le véhicule silencieux. De multiples améliorations antibruit ont été apportées un peu partout. Soulignons l’utilisation de bourrelets d’étanchéité des portières au ras des interstices, la recherche aérodynamique extérieure visant à réduire les turbulences ainsi que les modifications à la soute à bagages qui contribuent à diminuer les bruits parasites. En passant, une fois les dossiers arrière abaissés, le plancher de chargement se trouve plus à plat qu’auparavant.

Toujours premier
Depuis son arrivée sur le marché, le Mazda CX-5 a toujours conservé la première place dans la majorité des évaluations effectuées par différentes publications. Grâce à cette pléthore d’améliorations et de raffinements, le nouveau modèle demeurera confortablement en tête d’une catégorie qui est pourtant bien étoffée. 

Sur la route, la souplesse de la suspension, l’insonorisation de l’habitacle et la distribution linéaire du moteur permettent de toujours bénéficier d’une expérience de conduite nettement supérieure à la moyenne. De plus, le CX-5 est le premier véhicule utilitaire sport à proposer un système de contrôle vectoriel de force G qui favorise une plus grande stabilité en entrée de virage par une utilisation intelligente et astucieuse du couple du moteur. Ce système rend l’expérience de conduite moins stressante et moins épuisante; il est d’ailleurs inclus de série sur toutes les versions du CX-5. Son fonctionnement est transparent, mais drôlement efficace alors qu’on peut entrer dans les virages avec assurance et sans devoir corriger sa trajectoire. De plus, dans les lignes droites, il assure une meilleure stabilité directionnelle.

Finalement, le moteur diesel de 2,2 litres fortement attendu depuis des années sera disponible à la fin de l’année 2017. On peut affirmer sans risque de se tromper que ce moteur connaîtra beaucoup de succès. D’ailleurs, au Japon, son lancement a revigoré la popularité des moteurs diesel (Mazda y détient 70 % du marché du diesel). Entretemps, force est d’admettre que la nouvelle génération du Mazda CX-5 s’est grandement bonifiée par l’intermédiaire d’une multitude de raffinements à tous les points de vue, ce qui le rend nettement plus agréable à conduire et lui permet de continuer à dominer sa catégorie.

Qu’en est-il du prix? Le modèle de base GX débute à 24 900 $; le GS, à 29 100 $; et enfin le GT avec rouage intégral de série à 34 700 $.

 

Essais routiers et nouvelles Mazda